Le CFC et Netflix annoncent les créateurs et les quatre projets de longs métrages sélectionnés pour un nouvel accélérateur de développement de projets

Le CFC et Netflix annoncent les créateurs et les quatre projets de longs métrages sélectionnés pour un nouvel accélérateur de développement de projets

Deux projets en langue française et deux autres en langue anglaise choisis parmi plus de 115 candidatures de divers créateurs à travers le Canada

Toronto, 4 mai 2020 – Le Canadian Film Centre (CFC) et Netflix sont fiers d’annoncer les créateurs et les projets de longs métrages sélectionnés pour le nouvel accélérateur de développement de projets CFC/Netflix (CFC/Netflix Project Development Accelerator). Cette initiative de développement sur mesure est organisée entre mai et août 2020.

« Nous avons reçu un grand nombre de candidatures passionnantes pour cet accélérateur de développement de projets, confie Kathryn Emslie, agente en chef des programmes au CFC. En cette période difficile, nous sommes plus ravis que jamais de pouvoir soutenir les quatre créateurs sélectionnés. Ils ont su se démarquer par leurs histoires riches et originales, qui exigent et méritent une plus grande perspective. »

Pendant trois mois, cet accélérateur CFC/Netflix doit apporter un large soutien en matière de développement et d’analyse aux quatre créateurs et projets sélectionnés, dont chacun présente un réel potentiel de co-production internationale. Adapté à leurs besoins créatifs et opérationnels spécifiques, il fait intervenir des responsables de chez Netflix et un éventail d’autres professionnels du secteur, qui pourront apporter leur avis et leur expertise aux créateurs et à leurs équipes quant au fonctionnement du marché international.

« Les histoires canadiennes ont capturé l’imagination des spectateurs du monde entier, explique Christina Rogers, en charge des films indépendants originaux chez Netflix. Nous sommes très heureux de soutenir la prochaine génération des divers créateurs canadiens et avons hâte de poursuivre cette collaboration importante avec le CFC. »

Encore aux premiers stades de leur développement, les projets sélectionnés peuvent donc entièrement recueillir et intégrer les points de vue, les commentaires et les renseignements des intervenants de cet accélérateur pour renforcer leur capacité à attirer un réel intérêt et des investissements.

PRÉSENTATION DES PARTICIPANTS ET DE LEURS PROJETS :

Projets en langue française

Kanaval
Scénariste/réalisateur : Henri Pardo; producteur : Éric Idriss-Kanago (Yzanakio); productrice adjointe : Marie Ka

Pardo s’est formé à l’Institut national de l’image et du son (L’inis). Il a produit et réalisé une série documentaire intitulée Black Wealth Matters et, en 2019, Afro-Prospérité avec Black Wealth Media (BWM). Entreprise qu’il a fondée en 2016, BWM a reçu un financement de la Société Radio-Canada et du fonds Corus pour développer une série documentaire sur l’histoire des Afro-Canadiens. Actuellement sur le tournage du long métrage documentaire The Jackie Robinson Myth en partenariat avec Documentary Channel, Pardo est membre fondateur de Black on Black Films.

Se déroulant au début des années 1970, Kanaval retrace l’histoire d’un jeune Haïtien et de sa mère, qui s’installent dans un petit village rural du Québec après avoir quitté précipitamment leur ville natale et ses problèmes. Le petit garçon compte sur Kana, son ami imaginaire aux mêmes origines, pour comprendre le nouveau monde qui l’entoure.

T’es belle Maryse
Scénariste/réalisateur : Maxime Desmons; co-scénariste : Marie-Ève Perron; producteur : Damon D’Oliveira (Flimshow Inc.); co-producteur : Babe Nation Inc.

Diplômé du Théâtre National de Strasbourg et ancien élève du Canadian Film Centre, Desmons apparaît dans des films français primés. Il a également réalisé des pièces à Paris et lors de la Biennale de Rome. Son premier long métrage, Ce qu’on a, a remporté plusieurs récompenses (Meilleur film franco-canadien, Rendez-vous Québec Cinéma; Meilleur film canadien, Festival de cinéma Inside Out; Meilleur film, Festival de cinéma de Barcelone; Prix du public, image+nation). Actuellement, Desmons travaille sur une co-production canado-française dédiée à l’artiste Jean Cocteau et intitulée La beauté des autres.

T’es belle Maryse raconte l’histoire d’une jeune femme qui s’efforce de retrouver sa vie et sa dignité après avoir découvert que son dernier mari lui a transmis le VIH en pleine épidémie de sida. Motivée par un besoin profond de renouer avec sa famille éloignée, Maryse retourne dans sa ville natale, dans la province de Québec, après 18 ans d’absence. Une ville où elle a abandonné son fils à la naissance, le confiant à sa sœur aînée.

Projets en langue anglaise

Runaways
Scénariste/réalisatrice : Rama Rau

Rama Rau est une réalisatrice primée originaire de Chennai, en Inde, où elle a évolué au sein de très grandes équipes de tournage du cinéma bollywoodien. Son travail inclut League of Exotique Dancers (projeté lors de la soirée d’inauguration du Hot Docs 2016); Honey Bee (Meilleur long métrage narratif d’une réalisatrice, Festival de cinéma de Whistler); et son dernier documentaire, baptisé The Daughter Tree et proposé dans plusieurs villes européennes à la demande des Nations Unies. Le scénario qu’elle a écrit pour Queen – film sur la première danseuse burlesque d’Amérique du Nord à avoir brisé les barrières raciales – a été finaliste du Writers Lab de New York Women in Film & Television, présidé par Nicole Kidman.

Runaways suit quatre jeunes filles de Mumbai. Lassées de leur vie sans liberté, elles fuient en kidnappant leur grand-mère autoritaire pour se lancer dans une escapade routière au cours d’un été indien inoubliable.

The Path Travels Me
Scénariste/réalisatrice : Jasmin Mozaffari; productrice : Caitlin Grabham (Prowler Film)

Jasmin Mozaffari est une cinéaste torontoise primée, dont le premier long métrage, Firecrackers,a été acclamé à sa sortie lors du Festival international du film de Toronto. Ensuite sélectionné pour rejoindre le Canada’s Top Ten de 2018, il a même reçu le prix du Meilleur film à l’occasion du Festival international du film de Stockholm. Selon The Globe and Mail, Mozaffari est une « nouvelle voie incontournable du cinéma canadien ».

The Path Travels Me dresse le portrait d’une famille d’immigrés iraniens travaillant et survivant dans une Amérique du Nord meurtrie par les attentats du 11-Septembre. Ce film suit Babak, ancien médecin devenu chauffeur de taxi et obligé de s’occuper seul de ses deux filles, Leila et Roxie, lorsque sa femme, Nasim, doit retourner à Téhéran pour prendre soin de sa mère mourante. Victime de discrimination, Babak perd son emploi et doit recommencer à zéro tout en essayant de soutenir Leila, confrontée à une crise identitaire alors qu’elle cherche sa place parmi des camarades blancs.


L’accélérateur de développement de projets CFC/Netflix est l’une des composantes du projet international plus large des deux institutions, qui s’adresse aux communautés et aux créateurs canadiens généralement défavorisés, notamment aux Noirs, aux Autochtones et aux personnes de couleur, aux femmes, aux personnes LGBTAB+ et aux créateurs francophones (dont la première langue est le français) ou ayant un handicap.

D’une durée d’un an, les deux autres accélérateurs – Carte de visite (Calling Card) et Marché (Marketplace) – ont été lancés en septembre 2019. À ce jour, ils ont soutenu plus d’une dizaine de projets de courts ou longs métrages et de séries télévisées. Pour obtenir de plus amples renseignements sur des projets et des participants spécifiques, rendez-vous sur https://bit.ly/2SwOLkA.

Au cours de la période de candidature ayant pris fin le lundi 27 avril 2020 pour le volet Séries télévisées, l’accélérateur de développement de projets CFC/Netflix a reçu plus de 100 dossiers, qui témoignent d’une réaction tout aussi enthousiaste. Les créateurs et les projets sélectionnés pour cet accélérateur, qui se déroulera d’août à novembre 2020, seront annoncés au début du mois de juillet.

À propos du CFC
Le Canadian Film Centre (CFC) est une œuvre de bienfaisance enregistrée et un important organisme à vocation culturelle. Il s’attache à créer et à promouvoir le savoir-faire créatif et entrepreneurial canadien dans les médias de l’écran. Les programmes et les initiatives du CFC couvrent le cinéma et la télévision, le jeu d’acteur, la rédaction de scénarios et la composition de chansons pour l’écran ainsi que les médias numériques et immersifs. Ces programmes à la conception unique soutiennent les artistes, les créateurs et les entrepreneurs canadiens en leur apportant des outils indispensables. Par ailleurs, ils créent des talents, des contenus, des produits et des entreprises à même d’entrer sur le marché international. Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous sur cfccreates.com.

À propos de Netflix
Avec 183 millions d’utilisateurs payants dans plus de 190 pays profitant de séries, documentaires et films dans une multitude de genres et de langues, Netflix est le leader mondial du divertissement en streaming. Les abonnés Netflix bénéficient d’un accès illimité aux programmes, où et quand ils le souhaitent, sur les écrans connectés. Chaque utilisateur peut regarder, suspendre et reprendre la lecture de ses programmes à tout moment, sans aucune publicité.

-30-

Relations avec les médias

Cory Angeletti-Szasz
Directrice du Service des communications, CFC
Téléphone portable : 647 273-2795
cangeletti@cfccreates.com

Lindsey Scully
Directrice du Service des communications, Netflix Canada
lscully@netflix.com

Restons en contact

Twitter CFC | Facebook CFC | Instagram CFC | Vimeo CFC | YouTube CFC | Actualités CFC

Twitter Netflix | Facebook Netflix | Instagram Netflix

tags: